(Noël 2015) : ma table de Noël – Réussir un buffet pour plus de dix personnes pour les fêtes

Bonjour à tous !

 

Je suis impardonnable d’une absence si longue. La fin de l’année a été compliquée, comme pour tous, et très chargée professionnellement. Du coup, j’ai consacré mon peu de temps libre à préparer des cadeaux home-made et à mon menu de Noël.

AAE3ED57-B01D-4094-9A08-C0899B5DE108

Cette année, nous recevions onze personnes dans notre 40m2… alors il a fallu composer et seule l’option buffet était possible. Ma table de Noël fonctionne par exemple parfaitement pour le nouvel an et avec un peu d’organisation, il suffit de s’y mettre la veille pour tout préparer sans stresser.

Pour essayer d’être le plus convivial possible, nous avons créé des espaces. La table basse est devenu le coin apéritif / boissons. J’avais opté pour des verres en carton pour éviter la vaisselle. Je les avais achetés au salon créations et savoir-faire mais le web propose de nombreux articles similaires.

IMG_0570

Pour éviter l’excès de nourriture, j’avais choisi de proposer des crudités en attendant l’ensemble des invités avec du vin chaud que j’ai préparé moi-même (nous ne voulions pas ouvrir le champagne sans tout le monde). Comme j’étais à court de temps, j’ai acheté du labné, de la crème d’ail (appelée toum) et du tzatziki chez mon traiteur libanais. C’était idéal mais j’aurais vraiment pu le faire toute seule (sauf la crème d’ail). Il y avait des carottes, du chou-fleur, des cebettes et des petites tomates cerises.

Le seul petit bémol : mes très jolies pailles n’ont pas du tout apprécié le vin chaud (mais ont résisté à tous les autres liquides). Pour réaliser mon vin chaud, j’ai mélangé deux bouteilles de vin rouge, 200 grammes de sucre, les zestes d’une orange et d’un citron, un bâton de cannelle. J’ai porté le tout à ébullition, puis j’ai laissé mijoté pendant quarante minutes. Attention, après, cela sent fort le vin chaud dans la maison !

IMG_0571

Nous avons choisi de retirer notre table à manger ronde qui prenait trop d’espace. Du coup, c’est le bureau, placé entre la cuisine ouverte et l’espace salon, qui est devenu un des espaces à nourriture : il accueillait l’espace « tartines ». Lorsque j’ai pris la photo, je n’avais pas encore placé le foie gras et le saumon fumé.

IMG_0569

J’ai choisi de « rationner » le pain que je conservais dans un placard et réassortissais régulièrement. J’ai cuisiné un confit d’oignon pour aller sous le foie gras, ainsi qu’un confit de pomme et un beurre de champignon. Pour le beurre de champignons, je me suis inspirée de cette recette d’Angie. Toutefois, pour les champignons, j’ai mis 100 grammes de chanterelles et 150 grammes de champignons de Paris blancs et rosé mélangés.

Les petits pics sur les assiettes dorées sont des tranches de boudin blanc aux truffes acheté chez le boucher, cuites à la poêle et recouverte de confit de pommes.

Le bar de la cuisine était la table à proprement parler. J’avais préparé des pissaladières, des petits pics avec des tranches de filet mignon séchés, des tranches de betterave cuites et des tranches de comté.

Côté pizza, j’avais préparé des petites pizza tapenade / saint marcellin / quartier de clémentine / thym, passées au four 10 minutes à 180° et des petites pizzas tapenade / confiture de framboises / oeufs de caille au plat (cuire la pâte seule avec des noyaux d’abricot pour éviter qu’elle ne gonfle et tartiner ensuite). Pour le plat, j’avais préparé des ballotines de dinde aux pruneaux à cuire en dernière minute mais je ne les ai finalement pas proposées car nous avions suffisamment mangé.

Côté dessert, j’avais préparé des bonhommes en pain d’épice ainsi qu’un fiadone (un dessert de fromage frais corse traditionnel à base de brucciu et de citron). J’avais également commandé deux buches chez mon boulanger et nous avions prévu des clémentines et des petits chocolats pour le café.

Le vrai enjeu a été la gestion du frigo : je remplissais les plats de présentation au fur et à mesure et le frigo était sacrément plein. Pour autant, il fallait maintenir le champagne et les boissons au frais. Nous avons eu l’idée de génie (au moins !) d’utiliser un seau rempli de glaçons trouvés à la station service. Nous lui avons fait un look Noël bien kitsch avec une guirlande et du papier cadeau et au final, tout le monde l’a remarqué.

IMG_0576

Nous avons passé une très bonne soirée et au final, la gestion des espaces a été très importantes pour éviter les attroupements. Comme quoi, réveillonner à treize dans un salon-cuisine de 25m2 c’est tout à fait possible… mais c’est un peu fatiguant !

J’avais fait les courses la veille au matin et préparé tout ce qui pouvait se préparer l’après-midi. Le jour J, j’ai travaillé les produits frais, la déco, le ménage et ma tenue.

Et vous, vos réveillons se sont bien passés ? Vous recevez ? Vous remettez ça pour le 31 ?

Bonnes fêtes à tous,

Victoria.

Publicités

Une réflexion sur “(Noël 2015) : ma table de Noël – Réussir un buffet pour plus de dix personnes pour les fêtes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s